365 jours de yoga : quand le yoga se conjugue avec l'ayurveda


Je suis une indécrottable curieuse, toujours en quête d'un sujet à approfondir, d'un livre à lire, d'une théorie à comprendre. L'ayurveda, et sa conjugaison avec le yoga, fait partie de mes sujets d'intérêt. Son approche est très complémentaire avec celle de la médecine occidentale.



L'ayurveda se préoccupe ainsi d'équilibre global, du corps, de l’âme et de l'esprit,  de l'origine des symptômes, de prévention. La où la médecine occidentale se préoccupe de faire disparaitre les symptômes ou d'annuler leurs effets.
L'un et l'autre, l'un puis l'autre, voila qui me convient.

En ayurveda, chacun d'entre nous est doté d'une constitution unique : le dosha, qui détermine fonctionnement physiologique, psychologique et émotionnel.
Chacun d'entre nous possède les 3 énergies vitales, pitta (le feu), vata (l'air) et kapha la terre), dans des proportions variables.L'un domine et définit notre caractère.
En ayruveda, tout symptôme vient d'un déséquilibre ou d'un blocage d'un des éléments.
Vous avez envie de connaitre votre dosha? Vous pouvez faire un test ici ou .


De constitution vata, je suis par nature attirer par les mouvements vifs et rapides. J'aime le vinyasa et les postures variées.
Mais si je ne suis pas en forme, l'ayurveda me suggère de me tourner vers des yoga d'ancrage, d'enracinement, des yoga lents : hatha yoga, yin yoga ou iyengar et de pratiquer toujours à la même heure, toujours le même temps pour créer des routines.

( les personnes de constitution pitta privilégieront en cas de déséquilibre le hatha yoga et les personnes de constitution kapha plutôt le vinyasa ou le kundalini).

Si cela vous intéresse, je vous recommande le livre Yogi Food de Clémentine Erpicum ou celui de DavidFrawley.

Vous connaissiez?  

Commentaires

Articles les plus consultés