Dans la tête d'un DRH : former aux Ressources Humaines


Ce billet est né d'une discussion que j'ai eu avec le doyen d'une faculté de Sciences Sociales, doyen qui s'interrogeait sur la tonalité à donner à ses licences et masters RH.

Comme j'ai un avis sur la question, je me suis réjouie de cette discussion.

Je constate souvent que les personnes qui s'orientent vers les Ressources Humaines le font en ayant une idée fantasmée de la fonction. Souvent, ils se voient accompagnant, coach des salariés et des managers, développeurs de talent.

Ce qui est exact.
Mais très partiel.
La fonction RH comprend aussi les procédures disciplinaires, les relations sociales et de manière général, les problèmes compliqués ( de management notamment)  dont personne ne veut s'occuper.

Les jeunes qui s'orientent vers la fonction RH ont une vision positive et constructive de celle-là. 

Or, le RH en entreprise est bien souvent celui qui incarne l'employeur, bon ou mauvais, en tous cas celui qui détient l'autorité.


Donc je travaille, chaque fois que l'occasion se présente, à une communication authentique sur les métiers Ressources Humaines, ni celle du film Corporate   ou Violence des echanges en milieu tempéré -  ni celle du Chief Happiness Officer .

Et puis, je pense que ceux qui forment aux métiers Ressources Humaines ont une responsabilité particulière.
 Il faut qu'ils soient capables de cultiver le meilleur, l'empathie, l'écoute, la bienveillance, de ceux qui s'engagent sur ce chemin en leur donnant les outils aussi pour mener des entretiens difficiles, gérer les conflits, la colère, l'agressivité et le sentiment de solitude.
Pour ce faire, il faut des programmes équilibrés, plus de mises en situation et de simulations d'entretien et des enseignants professionnels ( pas seulement des enseignants ou des consultants).
Il faut des stages en entreprise ou de l'apprentissage. Beaucoup, pour se rendre compte de la fonction et de ses contraintes, pour se forger ses propres convictions sur ce qui est acceptable, sur les conditions essentielles pour exercer correctement sa fonction.

Voilà en substance, le message passionné que j'ai essayé de faire passer!
( et à ce propos, j'assurerai bientôt des conférences sur les métiers Ressources Humaines lors de forum orientation dédiés aux lycéens, le samedi pendant que mes amours sont au foot ;-))

Commentaires

  1. Je suis surprise (mais finalement pas tant que cela) que le doyen d'une faculté méconnaisse les réalités du terrain. En fait cela me rend plutôt triste. Pour moi, les postes en ressources humaines sont avant tout des postes très techniques, avec des aspects réglementaires forts. Les qualités que tu énumères sont importantes si l'entreprise ou tu travailles fonctionne selon ces valeurs, mais les ressources humaines sont comme les autres directions, elles doivent adhérer au projet de l'entreprise. Par contre, l'aspect technique (réglementaire) du poste est une constante. J'ai été déçue de voir que notre nouvelle DRH ne s'intéressait ni à la pénibilité ni aux surveillance médicales (et ne maitrisait pas ces sujets). Et clairement cela la mise en porte a faux avec une grande partie du personnel.

    RépondreSupprimer
  2. Ca c'est un sacré chantier à mes yeux, mais vital pour l'avenir de certaines entreprise. Les qualités dont tu parles ne sont -je crois- pas historiquement liées à la fonction de RH, ou tout au moins par intégrées comme étant une partie importante du bagage nécessaire... C'est sans nul doute un métier terriblement difficile...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés