lundi 3 juillet 2017

Nos jours heureux - juin 2017

Juin, chaque année, c'est quelque chose! Cette année, nous avions décidé d'être raisonnables...


Et nous l'avons été, pour autant que l'on sache l'être ;-)

* en juin, nous avons cueilli, mangé, congelé des kilos de cerises. Et de manière générale, nous avons profité du jardin.



* le mois a été sportif : Gautier a joué au foot à Clairefontaine, Amaury est allé à Roland Garros. J'ai couru, nagé, pédalé, fait du yoga...

* on s'est émerveillés des spectacles de fin d'année des uns et des autres. D'autant plus que ces spectacles étaient la traduction de projets pédagogiques forts.

* on a fêté, en avance, l'anniversaire de Gautier avec les copains

* nous avons, encore, adapté notre manière de s'approvisionner. Désormais, nous allons un samedi toutes les 6 semaines faire un "plein" de vrac chez Biocoop. Et le dimanche, nous allons au marché pour faire le plein de fruits et légumes, passer chez le boulanger et chez le fromager, avec nos contenants zéro déchet.
Après mûres réflexions, nous avons décidé que nous arrêterons l'AMAP fin décembre, en raison d'un désaccord profond avec les parti-pris de l'agriculteur.

*nous avons rencontré, Arnav, lycéen indien, qui viendra passer l'année avec nous, dés septembre.


4 commentaires:

  1. si ce n'est pas indiscret (après tout, tu ne donnes pas de nom !), sur quels points peut-on être en désaccord avec une AMAP ??? je croyais que le concept était plus ou moins fixé ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1.L'agriculteur fait du bio a minima pour le dire pudiquement. Le bio pour lui est simplement une histoire de marge.
      2. il a un point de vente à son domicile qu'il privilégie et met ce qui lui reste dans les paniers, ce qui donne début juillet, à nous servir une livre de pommes de terre, 3 petits navets, 1 chou rave et 1 betterave ( pour 20€. Au bout de quasi 18 mois, nous avons eu un panier correct.

      Supprimer
    2. ah oui, c'est pas très honnête, et on ne sent pas qu'on partage l'amour de la terre avec qqun comme ça ...

      Supprimer
  2. Bonjour,
    J'allais poser la même question pour l'amap! J'ai déjà eu à faire à un maraicher de ce type et depuis j'en ai plusieurs qui ne fonctionnaient pas du tout comme ça et heureusement (j'étais aussi partie de la 1ère amap!).
    Moi, j'hésite un peu à quitter mon amap après juste qqs mois pour une raison qui me plait moins de m'avouer : la petite taille des paniers...Il se trouve que paradoxalement je le soutiendrai pour une nouvelle installation de maraichage mais là, la personne est déjà installée depuis plus de 10 ans et j'ai l'impression que la production ne suit pas...Difficile de lui dire comme ça mais potentiellement difficile de rester : je suis accro aux paniers de légumes et j'ai des dispos trop irrégulières pour faire le marché hebdomadairement...
    Ann

    RépondreSupprimer