lundi 10 juillet 2017

Courir le monde - comment diviser son budget voyage par deux en moins d'une heure?


Pendant notre séjour en Auvergne, Amaury et moi avons observé, d'abord discrètement puis de plus en plus ouvertement, les solutions de camping adoptées par les uns et les autres.
On a fini par discuter avec les uns, avec les autres, par présenter notre projet, par visiter camping-cars, camions aménagés et autres tentes.


Et on a pris conscience du fait que la manière dont on voyait le camping n'était absolument pas celle consistant à transporter la totalité de sa maison avec soi.
Emporter sa télé, non, et d'ailleurs nous n'en avons pas !
Emporter son matelas, sa couette et son oreiller, sa chaise longue, son parasol, sa batterie de cuisine complète, son frigo et sa machine à faire des gaufres, non merci!

Nous avons tiré le fil et conclu que voyager en camping-car n'était probablement pas notre truc.
Et hop, nous avons gagné 20/25k€ a minima sur notre budget voyages.
Sans compter les frais de péage, les coûts de ferry, les difficultés de stationnement et d'accessibilité des centres villes.

Nous partirons donc avec notre fidèle 5008, doté d'un coffre de toit, et allons investir dans une tente plus grande, dans une table et des chaises pliantes.
Nous allons étudier notre itinéraire en fonction de la météorologie des pays traversés. Et garderons une enveloppe chambre chez l'habitant, gîte et autres logements en dur.

Quand le cheminement commence avant même le départ!

3 commentaires:

  1. c'est chouette si vous voyez les idées avancer et se préciser ! cela dit, je pense que même en camping car, surtout en famille, ça peut rester sommaire (la machine à gaufre, haha !!!) - mais si votre solution vous fait faire des économies à transférer sur d'autres postes plus intéressants, c'est tant mieux ! (et j'imagine que la nuit en dur chez l'habitant quand il fait trop moche pour la tente prend une saveur particulière et précieuse, du coup)

    RépondreSupprimer
  2. Pour nos vacances (et non pas itinérance - mais ça peut donner des idées) nous avons, pour le prix d'une bonne tente familiale, acheté une caravane pliante rapido de plus de 40 ans il y a 5 ans. Les garçons adorent, et avec bébé de 10 mois cette année, ça sera d'autant plus appréciable de ne pas dormir à même le sol en cas d'humidité ! De plus, on ne consomme pas bcp plus en essence en la tractant, et on ne paye rien de plus aux péages car considéré comme remorque. Idem, PTAC inf. à 500 kg, donc ni assurance, ni carte grise.
    Les vélos sont transportés sur la flèche et couchés à plat (4 vélos et une remorque bébé) sur la remorque (sous la bâche).
    Par contre, nous partons avec un frigo trimix (gaz - 220v - 12 v) pour tout de même avoir des denrées au frais ou ne pas se dépêcher de les manger juste après les courses et de garder les restes. Il a l'âge de la caravane, et roucoule toujours très bien. Et comble du luxe en camping, il fait des (petits) glaçons :)
    Idem pour les 2 transats (un très vieux en bois restauré qui se pli à plat, avec une toile colorée). Car en camping, même pour 15 jours, c'est debout, assis sur des chaises pliantes ou couché...et un transat, pour bouquiner, c'est tout de même le pied. Indispensables, donc :)

    RépondreSupprimer
  3. Très chouette avancée de votre réflexion !
    J'aime beaucoup les chambres chez l'habitant (je n'ai pas tant d'expériences de camping itinérant...), ainsi que le couchsurfing, qui permet des rencontres et des échanges enrichissants.
    Et puis si une région se prête bien à l'itinérance avec un véhicule (je repense à notre tour dans le sud de la Nouvelle-Zélande en fin d'automne, avec beaucoup de lieux sauvages battus par les tempêtes et les averses multi-quotidiennes, et où l'on pouvait se garer un peu partout à l'époque..), et bien vous pourriez toujours envisager de louer un petit van / camping-car, mais peut-être que votre voiture permettrait d'offrir un refuge pour la nuit aux enfants ou en cas d'intempérie "au milieu de nulle part".

    RépondreSupprimer